Étiquettes

,

Les petits porteurs pourront dans quelques mois acheter des actions Facebook, qui s’apprête à s’introduire en Bourse. Mais les meilleures affaires ont sans doute déjà été faites sur les marchés privés, par les riches investisseurs.

Les petits porteurs séduits par les promesses du site internet Facebook pourront chercher leur part du gâteau sur le tard, le jour où la cotation de l’entreprise sera publique, alors que des investisseurs fortunés profitent déjà de transactions officieuses depuis trois ans.

Facebook, qui a enclenché sa procédure d’entrée en Bourse mercredi, dans la perspective d’une cotation publique dans quelques mois, aura attendu huit ans pour offrir ses parts aux petits porteurs.

Acheter du Facebook dès aujourd’hui ?

Acheter une action Facebook est en théorie déjà possible, par exemple via Sharepost ou Secondmarket, des Bourses d’échange pour les actions de sociétés non cotées. Mais cela peut être un mauvais calcul à quelques semaines de la cotation du titre en bourse. En effet, le réseau social n’a pas encore annoncé le détail de son introduction, et en particulier le prix par action. Si l’on trouve déjà un vendeur prêt à céder ses titres sur ce type de plateforme, le risque serait de le payer à un prix excessif.

Sources : Secondmarket.com, sharespost.com, lexpansion.lexpress.fr