Étiquettes

, ,

La photo a fait le « bad »  buzz au mois de janvier. Un homme nu sur une photo des pages enfants du catalogue internet de La Redoute. Une “erreur” qui a surpris le petit monde du e-commerce et a fait de l’entreprise roubaisienne la cible de moqueries et de parodies, même le concurrent 3 Suisses en a profité pour glisser un petit tacle avec une campagne mettant en scène le désormais célèbre “homme nu” portant un maillot de bain à 9.99€ !

Mais La Redoute ne s’avoue pas vaincue et vient de retourner la situation en sa faveur en tentant de récupérer à son avantage ce “buzz” négatif pour en faire un bon coup de publicité rentable et efficace.

 

 

 

 

 

 

 

Le n°1 de la vente à distance a renouvelé ses excuses par l’intermédiaire de sa directrice e-commerce, qui, sur un ton très sérieux présente à nouveau ses excuses à propos de “l’homme nu” et affirme que d’autres erreurs ont été retrouvées sur le site internet. Un exemple d’erreur retrouvée sur le site : Un pull soldé à 25€ au lieu de … 25392€. Et elle lance un appel aux internautes : tous ceux qui découvrent une erreur sur le site gagneront des bons d’achat.

Un bouton “signalez une erreur” n’est présent que sur les “fiches produits piégées.” Le jeu est proposé du 1er au 12 février. Il s’agit d’un coup de marketing de crise bien ficelé, qui devrait être très rentable (car une opération de marketing de crise classique aurait pu coûter très cher : communiqué de presse, agence de com’, spots, SMO …etc.). Cela leur permet surtout d’installer en masse des cookies à tous les participants de ce jeu pour ensuite les “retargeter”.

Les  équipes de La Redoute se sont offertes des heures de «brainstorming» et les services d’une agence de communication (CLM BBDO) pour transformer un dérapage désastreux en opération à succès.

Investissement : 14 prix de 200€, soit 2 800€.

Gains probables pour le site :

• Un pic d’audience : Ca tombe bien, ce sont les soldes en ce moment

• Enrichissement de la base clients

• Installation de cookies

• Un chiffre d’affaires « probablement » en hausse

• Amélioration de l’image et de la notoriété

• Engagement : les marketers savent que les jeux (ou gamification) créent de l’engagement de la part des joueurs.

On compte sur La Redoute pour communiquer les retombées de cette ingénieuse opération !

Source : http://www.francetv.fr / Aymar Muina – Locita / nord-pas-de-calais.france3.fr