Étiquettes

,

Les autorités américaines et européennes de régulation de la concurrence ont validé hier l’acquisition de Motorola Mobility par Google, permettant ainsi au géant de la recherche de non seulement fabriquer ses propres téléphones, mais surtout d’enrichir considérablement son porte-feuille de brevets.

L’acquisition a été validée sans aucune restriction ni condition, mais les autorités ont émis une réserve quant à l’utilisation de ces brevets par Google, qui pourrait s’en servir pour attaquer la concurrence.

Voici l’annonce officielle publiée par Google sur le sujet :

Nous sommes heureux d’apprendre aujourd’hui que la Commission Européenne a validé notre proposition d’acquisition de Motorola Mobility, que nous avions annoncé en août. C’est une étape importante dans le processus de validation, qui nous rapproche un peu plus de la finalisation de l’acquisition. Nous attendons à présent les décisions des autres juridictions afin de pouvoir mener cette transaction à son terme.

Comme nous l’avons déjà expliqué en août, la fusion de Google et de Motorola Mobility nous permettra de stimuler et de sécuriser l’écosystème Android. Elle boostera également la concurrence dans ce secteur, et offrira plus d’innovations et de choix pour les consommateurs.

Par Don Harrison, Vice Président de Google