Étiquettes

, , , , , , ,

Éco-hôtel ou Écohotel est un terme utilisé pour décrire un hôtel ou une résidence hôtelière qui a apporté d’importantes améliorations à sa structure, à ses services afin de minimiser son impact sur l’environnement. La définition de base d’un hôtel «vert» est un établissement respectueux de l’environnement qui suit des engagements et des pratiques. Ces hôtels doivent être certifiés écologiques par un tiers indépendant ou par l’État où ils se trouvent.

Auparavant, ces hôtels ont été la plupart du temps présentés comme Eco-Lodges en raison de leur emplacement, souvent dans la jungle, et leur design inspiré par l’utilisation des savoirs traditionnels et en particulier des méthodes de construction des artisans locaux dans des pays tels que le Costa Rica, l’Indonésie…

Aujourd’hui, on peut trouver des éco-hôtels dans les grandes villes ou même en bordure de plage (éco-resort).
Il faut reconnaître que pour nombre d’établissements c’est aussi un nouveau moyen marketing pour attirer les clients.

En France il y a par exemple :

l’ECO-HÔTEL SPA  » La Gree des Landes  » d’YVES ROCHER, Eco-Hôtel Spa certifié Green Globe et Ecolabel Européen, construction Haute Qualité Environnementale, restaurant gastronomique bio et locavore, site naturel refuge pour la biodiversité…

2911-so-accueil-anim-photo-04-frLe Coq-Gadby à RennesCoq-Gadby-d27e0 : Hôtel – restaurant



 

Family Ecolodge : maison d’hôtes écologique à Batilly-en-Puisaye (Bourgogne)

 

Capture d’écran 2014-03-26 à 14.57.36

 

 

 

Les White Pod, dans les Alpes Suisses : petites tentes qui s’apparentent à des « boules de neige ». Ces structures semi-home_slide_441permanentes à base de bois, sont recouvertes de matériaux écologiques.

 

 

 

Vigilus Mountain Resort, au Nord de l’Italie : situé aux pieds des Dolomites, l’hôtel n’est accessible qu’à pied ou via téléphérique. Il07 se fond dans la forêt des mélèzes centenaires, grâce à sa façade en bois rappelant l’écorce des arbres. Le toit vert est recouvert d’herbe et contribue à la conservation de l’énergie. Afin d’augmenter l’éclairage naturel, les parois sont équipées de grandes baie

 

 

Treehotel : un éco-hôtel suédois 78456_cabin_1a

 

 

 

L’éco-hôtel Adrère en Egypte : Situé au large du Caire, cet hôtel fait partie des plus beaux éco-hôtels du monde. Il est composé de 40 chambres qui s’apparentent à des châteaux de sable. Il se fond à merveille avec le paysage désertique de la région, à côté du lac Siwa, L’Adrère fait face au désert du Sahara. Les matériaux sont exclusivement naturels et de provenance locale, comme les feuilles de palmiers tressées pour les toits ou les murs de pierres sèches par exemple. L’hôtel utilise l’énergie solaire mais il ne renonce pas pour autant au charme des bougies et lampes à huile.

Capture d’écran 2014-03-26 à 15.04.02

 

 

 

 

 

 

585Le Crosby Street Hotel, à New-York :  New-York compte plusieurs éco-hôtels réputés, dont le Crosby. Le Crosby Street Hotel est certifié LEED (Leadership in Energy and Environmental Design). Il abrite un jardin intérieur composé de 50 espèces différentes originaires de la région et de sculptures naturelles. Au 12ème étage de l’immeuble, on trouve un jardin potager urbain qui ravitaille la cuisine : melons, myrtilles, tomates, laitues… tout ce qui est servi au restaurant de l’hôtel vient de là. L’éclairage est maximal grâce aux fenêtres qui couvent les parois, du sol au plafond.

 

 

 

 

Magic-Mountain-Lodge-8Le Magic Mountain Lodge, au coeur de la Patagonie Chilienne : Cet hôtel a été construit grâce à des centaines d’artisans locaux qui n’ont utilisé que les matériaux disponibles sur place. La surface extérieure est recouverte de végétation locale tandis que l’intérieur est quasiment tout en bois.

 

 

 

 

Le Paradise Bay Eco Resort, à Queensland en Australie : L’île Whitsundays est un paradis réputé pour sa faune et sa flore particulières. L’exigence première était donc de préserver la nature originelle de l’île. C’est pourquoi un certain nombre de plantes et de végétaux transplantés ont été retirés. Les matériaux nécessaires à la construction de l’hôtel ont été déplacés grâce à l’emploi d’engins légers, avec délicatesse, afin de réduire l’érosion du sol et préserver l’habitat de certaines espèces délicates. L’exploitation de l’énergie solaire est maximale, couvrant 85% des besoins énergétiques de l’hôtel.Capture d’écran 2014-03-26 à 15.29.39